Gestion des forêt de bord de rivière à SAINT EUSTACHE

Ce vendredi 3 novembre, la section BAUGES avait invité ses adhérents à une réunion de vulgarisation qui avait pour thème « la gestion des ripisylves »

cette thématique était présentée par Christian LOMBART du Centre Régional de la Propriété Forestière, dont voici ci-dessous en quelques mots la présentation faite sur le terrain

Définition des ripisylves : ce sont des formations végétales qui se développent sur les bords de cours d’eau

Petit rappel :

Le LAUDON est une  rivière qui alimente le lac d’ANNECY, elle est riveraine de 4 communes (SAINT JORIOZ, SAINT EUSTACHE, LA CHAPELLE SAINT MAURICE et LESCHAUX),  elle borde 1214 parcelles cadastrales appartenant à 493 propriétaires

le bassin  versant du LAUDON c’est : 63% forêt, 15% terre agricole, 13% terrain urbanisé

Rappel code de l’environnement L 215-2/ 215-14 / 215-16

  • Le propriétaire est tenu :
    • de curer régulièrement les cours d’eau dans sa largeur
    • entretenir la rive par élagage et recépage de la végétation arborée
    • enlever les embâcles et débris, flottant ou non, afin de préserver la faune et la flore dans le respect du bon fonctionnement des écosytèmes aquatiques
  • La protection contre l’érosion naturelle des eaux
  • L’érosion des berges est à la charge des riverains

Notion des risques :

  • Les actions de chacun individuellement peuvent avoir des conséquences sur les autres
  • L’érosion et l’éboulement des berges, dû au passage de la rivière et à l’action, car la roche est molassique (sable lié par un ciment calcaire). Cette roche est très friable surtout au contact de l’eau.
  • De plus, en période crue, la rivière peut charrier des éléments grossiers (rocher) représentant un grand danger.
  • Préservation des habitations dans la partie basse du LAUDON et ouvrages comme les ponts

riques sur les forêts de bord de rivières :

  • Mise à nu du sol par des coupes rases
  • Gestion mal adapté à la forêt de ces versants
  • Poids des arbres peut participer à écrouler les berges

Règles principales de gestion :

  • Retirer les arbres instables dépérissants ou morts à moins de 50 m du lit
  • Enlever les embâcles
  • Assurer une bonne régénération naturelle des parcelles boisées (favoriser les feuillus qui rejettent…)
  • Favoriser le mélange d’essence
  • Recépage régulier de la végétation du bord de rivière
  • Couper les bois de + de 40cm
  • Effectuer les coupes par bouquets de 25 à 30m de diamètre max

Gestion de forêts ripisylves :

Futaie irrégulière :

Coupes  de 20 à 30% du volume sur pied, rotation des coupes 5 à 8 ans

Volume idéal à l’ha 250m3

Si accroissement de 5 à 7 m3/ha/an prélèvement de 40 à 55 m3 par an

« Plus je passe en coupe plus le bois pousse »

Besoin de se regrouper afin d’obtenir des volumes intéressants pour une scierie ou un exploitant forestier

Le principal problème de ces forêts est l’accès

Favoriser les essences adaptées au secteur : épicéa, sapin pectiné, hêtre, érable sycomore, acacia,…

Taillis :

Quelles essences ?: hêtre, aulne glutineux, tilleul, érables,…

Rejets de souches : hêtre, frêne et la plupart des feuillus

Rejets par drageons : acacia, tremble,…

Coupe des bois à 30 cm de diamètre

Aller vers une conversion en futaie irrégulière