Maladie du frêne: l’Inra lance un appel pour l’aider au repérage

Paris – L’Inra s’apprête à lancer un appel aux randonneurs, promeneurs et autres bonnes volontés pour l’aider à identifier dans les forêts françaises les frênes en bonne santé, susceptibles d’être porteurs de gênes résistants à une maladie en développement sur cet arbre, la chalarose.

Dans la forêt française, « le frêne est peut-être la prochaine victime de la globalisation« , souligne l’Institut national de la recherche agronomique dans une brochure distribuée au salon de l’Agriculture à Paris.

Sur le site , l’Inra explique cette maladie qui provoque des dessèchements de branches dus à un champignon originaire d’Asie qui rentre par les feuilles ou des nécroses de tronc. Elle a été décrite en Europe pour la première fois dans les années 90, en Pologne, indique Véronique Jorge, scientifique travaillant au centre Inra d’Orléans, spécialisée dans la santé des arbres.

En France, la chalarose (prononcer kalarose) du frêne est arrivée en 2008, a précisé la scientifique. Cette maladie fait mourir les arbres à terme, obligeant certaines forêts dans le nord de la France à fermer leur accès au public en raison des dangers liés aux chutes d’arbres.

Les scientifiques ont émis l’hypothèse que la maladie était apparue en Pologne via le commerce de plants ornementaux de frênes importés d’Asie, utilisés notamment dans les rues des villes et chez les pépiniéristes.

En Asie, la maladie ne se développerait pas en raison de conditions différentes.

« Les scientifiques savent que 3% des frênes français sont susceptibles de résister aux attaques du champignon, notre idée est de développer la recherche participative via une application pour smartphone en cours de développement sur laquelle les gens qui trouveraient un beau feuillage de frêne au milieu d’autres frênes malades pourraient le signaler« , a indiqué Mme Jorge.

« Ce serait plutôt en été, nous pensons faire appel notamment aux fédérations de randonneurs« , a-t-elle dit.

Le frêne, dont le génome a été séquencé en 2014 en Grande-Bretagne, présente une feuille à 7 ou 8 folioles ovales, de gros bourgeons noirs et des fleurs en grappes blanches.

Ensuite l’Inra mènerait des croisements pour renforcer de futures souches de frênes dans un programme d’amélioration.

www.fraxinus.fr