Résultat de l’étude sur les risques « en travaux forestiers » des adhérents de l’UFP74

Dans le cadre de son stage « BTS Gestion Forestière » Maxime VOUGNY-METRAL a réalisé une étude  en décembre 2017 sur les risques en travaux forestiers des adhérents de la section BAUGES de l’UFP74.

– 31 personnes ont participé à l’enquête en répondant soit sur internet, soit par le biais d’une entrevue (UFP section BAUGES) soit 10% de la section.

– Etude développée sur 3 semaines du 18 décembre 2017 au 5 Janvier 2018.

– 22 questions au total, dont 15 pour caractériser le propriétaire, ses parcelles, et les travaux qu’il effectue. Les 9 autres sont relatives aux accidents auxquels il a été exposé ainsi que les moyens de protection qu’il met en œuvre pour les prévenir.

 

L’étude a permis de mettre en évidence les éléments suivants :

Un profil de propriétaire qui :

– a plus de 50 ans (92% des cas),

– 1/3 des adhérents travaillent tout le temps seuls en forêt,

– Effectue ses travaux principalement à l’automne et au printemps,

– Doit marcher pour accéder à ses parcelles : 30 minutes pour beaucoup d’entre eux, au moins 15 minutes pour la très grande majorité,

– Effectue ces travaux principalement pour le plaisir,

– Possède de l’expérience dans les travaux forestiers,

– A une utilisation plutôt régulière des outils forestiers (au moins tous les mois),

– Effectue principalement des travaux de bûcheronnage et souvent de débardage,

– Utilise des outils adaptés au bucheronnage (tronçonneuse, coins, tire-fort), au débardage via des tracteurs agricoles modifiés, et parfois à l’entretien des parcelles et du peuplement avec l’utilisation de la débroussailleuse.

Sur le plan sécurité l’étude a aussi montré que :

– 96% des propriétaires pensent qu’effectuer des travaux en forêt est dangereux,

– Les 2/3 n’ont pas de trousse de premiers secours avec eux,

– La moitié d’entre eux mettent un pantalon de sécurité,

– 1/3 des propriétaires mettent des chaussures de sécurité,

– 60% portent des gants,

– 30 % portent un casque avec une visière et 60% portent un casque antibruit,

 

Accidents :

– 7% sont handicapés permanent à la suite d’un accident survenu lors de travaux forestiers (mains),

– 23% ont subi une invalidité temporaire lors de ces travaux (principalement mains et jambes),

– 23% ont déjà du consulter un spécialiste de santé lors de ces travaux (principalement mains et jambes),

– 80% reconnaissent se blesser « régulièrement » et se soignent eux-mêmes (mains, bras, jambes, tête, dos…),

– 63% connaissent quelqu’un dans leur entourage qui est décédé lors de travaux forestiers.

 

 

Plusieurs conclusions vous concernant découlent de cette étude, l’UFP74 vous propose des solutions pour vous aider.

1° Trop souvent, les accidents surviennent par manque de préparation, fatigue physique ou morale, précipitation. Choisissez les meilleurs conditions pour aller au bois (météo, état physique, être accompagné, outils en bon état…).

 

Il’ y a des gestes qui sauvent, l’UFP 74 section BAUGES met en place des sessions des formations aux premiers secours dont voici le contenu:

« Cette formation vous apprendra à réagir face à des situations comme: malaise, traumatismes, perte de connaissance, arrêt cardiaque…

Un accent sera mis sur des cas de coupures, hémorragies, fractures.

Tout au long de la session, vous alternerez entre échanges théoriques, apprentissages pratiques et mises en situation.  »

2° Quand l’incident survient, vous manquez parfois de protections pour limiter les dégâts. Là encore, L’UFP 74 section Bauges vous propose des solutions

– La rencontre d’un représentant commercial de Solidur avec des échantillons d’équipement de sécurité (plusieurs gammes présentées) adaptés aux travaux forestiers pour prévenir les blessures.

 

– La mise à disposition de trousse de premiers secours adaptée aux travaux forestiers.

 

3° Capitalisez sur l’expérience!

L’objet de cette session est de créer des échanges entre adhérents sur des situations à risque rencontrées lors de travaux de bûcheronnage et éventuellement de débardage.

Cela vous permettra de ne pas expérimenter vous-même certaines situations à risque.

 

Nous vous souhaitons une très bonne année 2018 sans accidents.