Le castor et le peuplier : vers une meilleure cohabitation – France Bois Forêt

Favoriser une cohabitation équilibrée entre le castor et le peuplier : c’est la finalité de ce programme cofinancé par France Bois Forêt. Animé par le Conseil national du peuplier, le groupe de travail interrégional, Centre-Val de Loire et Pays de la Loire, réunit, entre autres, les filières forêt-bois et agricoles, l’Office français de la biodiversité (OFB), la Draaf1, la Dreal2, le DSF3… Pour une réflexion constructive.

« Le castor bénéficie d’un fort capital sympathie, davantage qu’un ver de terre », plaisante Emmanuel Naudin, animateur du groupe « Castor » et chargé de missions pour le Conseil national du peuplier (CNP). « Et les forestiers ont bien conscience de son impact positif sur la faune et la flore. » Cet animal « ingénieur-architecte » s’avère un activateur de biodiversité (création de lieux humides idéals pour poissons et batraciens, dissémination des saules…). Il modifie également les milieux occupés par l’homme, notamment les peupleraies, « et c’est là qu’il peut y avoir zone de frottement », précise Emmanuel Naudin. 

Lire la suite de l’article sur https://franceboisforet.fr/2020/06/05/le-castor-et-le-peuplier-vers-une-meilleure-cohabitation/?utm_source=wysija&utm_medium=email&utm_campaign=news+juillet2020